Histoire et Légende

Forum de l'association Histoire et Légende Torcy 77 : Jeux de plateaux, de simulation, de société, de cartes et wargames
 
AccueilSiteBlogCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Alric   Mer 18 Oct 2006 - 16:41

Joueur de battle (hauts elfes , orques et empire à mes heures perdues ), sans permission de jouer pour le moment,et..........................................................................................................c tout !

a si, de temps en temps j'écrit des nouvelles pour warhammer,qui generalement sont apréciées, si sa interesse quelqun , je peut en poster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Alric   Ven 20 Oct 2006 - 17:06

si ca interesse qqun :

Dans le futur cauchemardesque du quarante-et-unième millénaire, l´humanité lutte contre sa propre extinction. Les frontières de son imperium galactique grouillent d´extraterrestres hostiles, tandis que créatures maléfiques et rebelles hérétiques constituent un terrible ennemi intérieur. Seule la puissance de l´Immortel Empereur de Terra prévient l´extermination du genre humain. Les innombrables guerriers, agents et serviteur de l´Imperium sont dévoués à son service. A leur tête se tiennent les spaces marines. Mentalement et physiquement conçues pour êtres les guerriers suprêmes, Ultimes défenseur de l´Humanité.

Nous plongeons directement au coeur de Maccrage la plus belle planète de toute la galaxie, la plus prospère, Capitale des Ultramarines ou de nombreux fort ont pris racines.
Cette planète est célèbre pour avoir essuyé l’assaut de la flotte-ruche Béhémoth des tyranides, une race d’aliens dont le seul but visait à consommer toute matière organique de la galaxie. L’invasion fut stoppée et la ruche anéantie mais au prix d’énormes sacrifices, la 1ère compagnie du chapitre a été totalement décimée lors de la défense de la forteresse du pole nord, ce sacrifice permit de ralentir la horde et la destruction de la ruche dans l’espace.
Marneus Calgar, Grand Maître des Ultramarines a déclaré au vus de l’ampleur des dégâts que la bannière de guerre de Maccrage ne quittera pas la sainte chapelle de la capitale Ultramarines tant que la 1ère compagnie n’aura pas reconstituée ses effectifs.

Le BigBoss Planétaire Ork Grimbol MashKrane a eu vent de la récente faiblesse des ultramarines, un bon moment donc pour ce venger des humiliations passées et pour lancer une gigantesque Waagh qui ravagerait la galaxie, et il ne fait nul doute que si Maccrage tombe sous ses coups, les orks de la galaxie seront tellement impressionnés qu’ils se rallieront tous sous sa bannière.

Le commandeur Clinus dirige actuellement un des forts principaux de Maccrage, il est réputé pour sa bravoure mais surtout pour sa cruauté envers les ennemis. Vétéran des guerres tyraniques, il se montre impitoyable envers tout les xénos quelqu’ils soient et jamais une forteresse qu’il dirigeait n’est tombée face a l’ennemi. C’est l’histoire de cette forteresse que nous conterons ici.

Bientôt :
L’apologie de Nova Estebus


Nova Estebus

Le vaisseau Impérial Silver Sword stationnait en orbite autour de la planète Macragge, les ordres étaient de protéger la planète le temps que le chapitre Ultramarines recouvre ses forces, quelques vaisseaux seulement ayants étés assignés a cette tâche.
Un jeune officier observait la planète désertique depuis la passerelle de commandement de ce vaisseau.
-Monseigneur ?
Le Capitaine Julius Andréas se retourna.
-Que ce passe t’il soldat ?
-Un mouvement sur le radar large fréquences, je l’avait pris pour un astéroïde tellement que cette chose est énorme…..jusqu’a ce que ça change de trajectoire. Cet objet, quel qu’il soit se dirige droit vers nous, il toucheras la planète dans deux jours environs, s’il ne modifie pas sa trajectoire.
-Par l’Empereur, de quoi s’agit t’il ? Astrophate gamma IV, informez immédiatement la planète de l’arrivée de cet objet !
Envoyez immédiatement une sonde pour savoir de quoi il retourne !
-C’est déjà fait Capitaine, nous seront a portée d’ondes radios dans 30 secondes.
-Bien, branchez nous sur le haut parleur.
-Ca y’est, nous y sommes, rien pour le moment !
Un long moment de silence pesait sur la passerelle
-seigneur, nous recevons la forme par balayage laser !
-transmettez la à l’écran principal.
-A vos ordres !
-L’Empereur nous garde, un Space Hulk !

C’est a ce moment que la radio grésilla
………WAAAAAAGHHHHH…………..

« Des orks, » le Capitaine réprima une moue de mépris, « Informez la Flotte sur le champs, qu’elle nous porte secours dès que possible ! Envoyez ces renseignements au reste des vaisseaux, nous attendons les ordres du Grand Maitre Ultramarine »

Dès qu’il fut informé de l’arrivée imminente des orks, le commandant Clinus se porta volontaire pour commander la 1ère vague d’assaut préventive contre les xénos. Aussi, dès que lui et son escouade furent près, un Thunderhawk vint les transporter jusqu‘a l’un des vaisseaux du chapitre en orbite basse. Bientôt une force d’expédition fut mise sur pied et la petite flotte de barges de batailles se mirent en branle. La stratégie était simple, le Space Hulk était bien trop imposant pour être détruit à l’aide des vaisseaux disponibles, aussi le but de l’attaque était de ralentir l’imposant navire Ork , le meilleur moyen étant de faire exploser les moteurs, mais ceux-ci se trouvant protégés par plusieurs couches épaisses de roches et de blindage , seule une explosion interne pourrait être suffisante pour endommager suffisamment la salle des machines, le véritable défit serait de se frayer un chemin au travers des couloirs du vaisseau xénos et de localiser la salle en question , si tant est qu’elle existe.

La salle de prière de la barge de bataille principale était emplie des prières de dévotions des Ultramarines, tous étaient agenouillés et tenaient une main sur leur front en signe de soumission et d’obéissance à l’Empereur. Une centaine d’entre eux étaient donc prostrés, un nombre bien dérisoire face aux dizaines de milliers d’orks que comptaient le Space Hulk. Tandis que les chants montaient en puissance, un chapelain circulait entre les rangs serrés et offrait sa bénédiction aux Spaces Marines en vue de la bataille prochaine.
Tandis que Clinus se relevait, il aperçut le Chapelain Crassus qui se dirigeait vers lui.
« Nous accompagnerez vous mon bon ami ? »
-C’est avec honneur que je vous suivrais a la bataille, je ne me considérerais plus comme un fervent défenseur de Sa volonté si je ne participais pas a la première bataille qu’il nous est donnée d’accomplir ! »
-Je n’en attendais pas moins de vous, je dois vous quittez, informez les hommes de notre objectif. »
-Il sera fait comme vous le désirez Seigneur. »
Sortant de la chapelle , Clinus se dirigea vers la salle de recueillement spécifique aux Techno prêtres, il y pénétra et interpella un des Adepte de la Machine , « Les explosifs sont ils près ? »
-L’Esprit de la machine est près a répondre a notre requête. Nous l’inciterons a exploser au moment voulut »
-Bien, rendez vous aux torpilles d’abordage, ne quittez en aucun cas votre escorte, vous devrez vous assurer que les bombes exploseront.

Enfin la flotte atteignit le Space Hulk, dès qu’elle fut a portée, elle ouvrit le feu , noyant le vaisseau ork sous un déluge de flammes et de destruction incroyable, néanmoins, le Space Hulk continuait sa route, se souciant a peine des missiles qui pleuvaient sur lui en un déluge incessant. Un groupe de vaisseaux décolla pourtant de l’une de ses plateformes de lancements.
« Monseigneur, vaisseaux d’abordages orks en approche rapide, ils seront sur nous dans 30 secondes ! »
Le Capitaine Julius n’était pas inquiet, aucune barge d’assaut ne pouvait franchir leur rideau de feu.
-Batterie de défenses, feu à volonté ! Empêchez-les d’approcher !
Une explosion secoua le pont, « Des missiles orks seigneur, rien de bien dangereux »
« Commandant, les barges orks ont étés anéanties…..sauf une, apparemment intacte ! Je détecte une importante signature énergétique ! Un champ de force, le vaisseau va nous éperonner ! »
- A tout le personnel ! Préparez vous a repousser l’assaut, un vaisseau de classe H nous aborde, aucune reddition, pas de repli, seulement la victoire ou la mort ! »

Le soldat Roberto courait avec son peloton vers le point d’impact, ils atteignaient la dernière porte qui les séparait de l’ennemi lorsque celle-ci explosa dans un nuage de shrapnels, engloutissant le sergent et la moitié du peloton avec elle. Roberto fut jeté a terre par le souffle de l’explosion, ce qui lui sauva la vie, un instant plus tard un énorme Ork en Méga-armure déboulait dans le couloir et mitraillait les survivants, ne laissant que Roberto en vie.
S’approchant lourdement, l’Ork remarqua Roberto « Hé mé t pas mor toi ? Sal’té de zom ! jvé t’racher les bra pour voir, hurk hurk hurk » Tandis que l’Ork s’avançait vers lui, Roberto se mit a prier, c’est a ce moment qu’une porte latérale s’ouvrit et qu’un énorme gantelet énergétique aplati le crâne de l’Ork contre la cloison, bosselant celle-ci. Retenant son souffle, le jeune soldat admira le guerrier terminator qui venait de le sauver, subjugué par la puissance de ce super-soldat et par sa taille imposante, qu’il voyait pour la 1ère fois. L’élu de l’empereur mesurait près de 2m 50 et semblait peser des tonnes, les articulations de son armure ployaient sous l’effort et sa voix grondait comme le tonnerre. « Relève toi soldat et bat toi, ses immondes xénos souillent l’air de leur présence, par l’Empereur, nous aurons de cesse tant que l’ennemi ne sera pas anéanti »
Obéissant avec empressement, Roberto se dit qu’il préfèrerait affronter une vingtaine d’Orks plutôt que la colère du guerrier massif. Son souhait se réalisa tandis qu’une bande d’Orks apparaissaient au coin d’un couloir. Le guerrier légendaire a ses cotés ouvrant le feu, Roberto l’imita et se sentit invincible. La horde les atteignit et le jeune soldat enfonça sa baïonnette dans le ventre de l’Ork qui lui faisait face tout en tirant. Un sang à l’odeur nauséabonde recouvrit son visage. La journée allait être longue…

Un vaisseau de largage fendait l’espace, camouflant son avancée un se dissimulant dans une ceinture d’astroïdes, les capteurs primitifs des Orks ne pouvaient les repérer, a son bord, le bataillon d’ultramarines patientait, installés dans leur torpilles d’abordages, Clinus méditait depuis quelques temps déjà, cette mission était sans espoir de retour aussi se préparait t’il mentalement a se retrouver à la droite de l’Empereur sous peu. Soudain une lumière rouge baignât le compartiment de la torpille où il se trouvait tandis qu’une voix grésillait dans les hauts parleurs. « Largage imminent ! Fermeture des sas de sécurité, préparez vous ! Que Sa lumière vous guide ! Mise à feu dans 5….4…..3…..2….1….FEU ! »
Toutes les nacelles furent ébranlées par la puissance de la détonation, les frêles coques qui les recouvraient étant susceptibles de partir en morceaux au moindre impact. Les micros intégrés dans chaque casque de Space Marines grésillèrent alors que le Chapelain encourageait une dernière fois ses hommes, sa voix se faisant parfaitement claire pour tous les frères présents,malgré le vacarme assourdissant que produisait la vitesse de leur charge, emplissant leurs cœurs de courage et de haine « Que la main de l’Empereur guide votre bras mes frères ! Aucune pitié ! Aucune hésitation ! Frappez tant que tient votre bras, en Son honneur ! Pour l’Empereur !! »
-Pour l’Empereur !! » Répondirent les Ultramarines en chœur.
L’espace d’un instant, Clinus fut fier de combattre aux cotés de tels soldats. Il fut tiré de ses songes par une détonation incroyable. Les Orks, apercevant les torpilles d’abordages qui filaient vers leur vaisseau tirèrent tous ce qu’ils purent pour les abattre et l’une des torpilles venait d’exploser, frappée de plein fouet par une rokette. Serrant les dents, Clinus sentit monter en lui une haine irrépressible envers ses honnis xénos. Resserrant sa prise sur son épée énergétique il se prépara a l’impact.

Dans une explosion de roche et de débris métalliques, les torpilles frappèrent leur cible de plein fouet. Transperçant la coque rudimentaire du Space Hulk jusqu'à l’atteinte d’un couloir. A ce moment le nez des torpilles s’ouvrait laissant le passage aux escouades de Spaces Marines impatients de venger leurs morts.
« Spaces Marines, à l’attaque ! » rugit Clinus, menant la charge.
Les Orks, d’abord surpris se faisaient massacrer par dizaine sans qu’un seul des puissants guerriers ne tombe, mais bientôt, au fur et a mesure que les ordres étaient appliqués , un flot de combattants qui ne tarissait pas rejoignait les combats.
Les tortueux corridors résonnèrent alors des litanies de haine proférées par les Ultramarines et des rafales continues de bolters. Clinus et Crassus se battaient au cœur de la mêlée, le second faisant décrire à son Crozius Arcanum des arcs sanglants, abattants toujours plus d’ennemis, pendant que le premier retirait son épée énergétique du cadavre d’un nob Ork, sa voix résonant au dessus du bruit de la bataille : « Nous ne devons pas nous enliser ! Retenez les, mon escouade et les technoprêtres allons chercher la salle des machines ! Nous reviendrons vous trouver, tenez bon ! »
« Si vous atteignez votre but, nous n’aurons plus à tenir. Frères ! Regroupez vous ! Etablissez une ligne de défense et sécurisez ce corridor ! »
S’engouffrant dans un passage latéral, Clinus et son groupe commencèrent à chercher leur objectif.

Courants aux hasards des couloirs, les Spaces Marines mitraillaient sans s’arrêter tout les peaux-vertes qu’ils rencontraient, au bout d’environ 200 mètres de course effrénée au travers de tout ces corridors, le groupe débouchât sur une salle immense, dans laquelle une petite armée Ork s’affairait, il s’agissait visiblement d’une baie de lancement primitive, et une lueur d’espoir atteignit Clinus lorsqu’il reconnut les formes massives de deux Thunderhawks. « Nous sommes sa fureur ! » hurla t’il alors qu’il entraînait ses troupes à l’assaut.
Les Orks surpris se faisaient faucher comme des gerbes de blés sous les tirs nourris fournis par l’Escouade Angélus, et tombaient de leurs plateformes d’embarquements, une mêlée infernale s’engagea au centre, Clinus et son groupe d’assaut combattants au milieu des grêles de balles, tranchants toujours plus d’ennemis. Un Terminator du nom de Rodéric maniait un immense marteau de combat et chacun de ses coups emportait une volée d’ Orks tandis qu’il se lançait dans des séries meurtrières de moulinets, dégageant a lui seul un flanc entier, un Ork lui tira une rokette qui le toucha de plein fouet, le projetant a terre, un instant plus tard, la horde était sur lui, tentant de se venger de se guerrier impitoyable. Se relevant presque dans l’instant, Rodéric balaya les peaux-vertes de la main, broyant les os comme s’ils étaient en carton. Attrapant un nob d’une main au cou, il éclatait le crâne d’un Ork plus petit, et tout en pivotant projeta le guerrier massif dans la masse de ses adversaires, achevant de créer la débandade parmi les Orks.
Démoralisés par les invincibles guerriers, les Orks tentèrent de fuir, presque tous a l’unisson, seuls les plus grands d’entre eux restaient pour périr dans l’instant, fauchés par les saints bolters ou par les lames rougies de sang. Reprenant son sang froid, Clinus ordonna la capture de deux Orks, deux mékanos blessés lui furent bientôt amenés.
Répugnant a s’adresser a de telles créatures, Clinus surmonta son dégout et regarda en face les deux Orks braillards et férmement enchainés qu’on lui apportait.
« Voici votre seule et unique chance créatures pitoyables, ou se trouve le réacteur de ce vaisseau ? »
-Woa tu croa que jvé t’répondre ? Té qu’un ramolli du cervo alor tu va voir c’quon vat’fair ac les potes ! »
Dès que l’Ork eut fini, Le capitaine lui fit sauter la tête d’un tir de bolter « Mauvaise réponse, à ton tour ! » Dit t’il en pointant son arme vers l’autre Ork !
-Baaa, euuu, c que si j’di ca mon boss y va m’krasé ,alor fo pas lui dir hein ?
Clinus arma son arme
-Euuu, c de l’ot coté du tunnel, là bas !
Tirant une unique balle, Clinus ordaonna a son escouade de se remettre en route sauf un groupe qui resteraient en position dans cette salle désignée comme leur zone d’extraction, après avoir informer Crassus de leur nouvelle zone de replis .
Quittant le hangar avec trois des cinq Technoprêtres, Clinus se dirigea vers la prétendue salle des machines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Alric   Ven 20 Oct 2006 - 17:07

Le groupe de Clinus n’était plus formé que d’un groupe de Devastators , de Rodéric et des Techmarines.
Arrivant au niveau des portes, Clinus et son groupe durent s’arrêter, les massives portes métalliques refusaient de s’ouvrir et ce malgré tout les efforts des Technoprêtres. « En arrière Frères, Angelius, placez une bombe a fusion sur la paroi, réglez le minuteur a 10 secondes, équipe Devastator ! En place devant les portes ! L’Empereur seul sait ce qui nous attend derrière elles ! »
« Bombe placée. » Annonça le Frère Angelius en courant vers la ligne des Devastators .
Quelques instants plus tard , les bombes à fusion détonèrent dans une explosion incroyable , faisant instantanément fondre les plaques d’acier qui composaient les portes et ouvrant une brèche béante dans les défenses Orks stationnées de l’autre coté de la porte. Car les Orks les attendaient au milieu de cette immense salle formant un océan vert qui entourait les quatre massifs réacteurs.
Des silhouettes entourées de flammes s’agitaient de l’autre coté, sous les yeux des Orks hilares qui n’avaient pas étés touchés. Quand le dernier flambeau vivant eut finit de hurler, les chefs Orks hurlèrent à leur tour de féroces cris de guerres, ordonnant à leurs guerriers d’avancer vers cet ennemi qui patientait au travers des portes enfoncées. Chargeant en beuglants leurs insultes dans leur langue primitive, les Orks chargèrent vers les Spaces Marines. En réponse, un seul ordre se répercuta : « Abattez les !! » cria Clinus en pointant son épée énergétique vers la horde en approche.
Les premiers rangs disparurent instantanément sous l’impact soudain des bolters lourds. La charge vacilla et pendant un instant, Clinus espéra que les Orks allaient se replier, mais dans un nouvel élan de haine, la horde continua sa charge, piétinant morts et blessés avec égale indifférence. De tout cotés, Clinus entendait les impacts de Flings frapper les armures énergétiques de ses Marines, aucun d’entre eux n’était épargné et pourtant seule une des anciennes armures fit défaut à son porteur, le Space Marine tomba à genoux, mais surmontant sa blessure, il continua de faire feu sur l’ennemi tout en se redressant péniblement, du sang coulant depuis le trou de son armure. Plusieurs balles touchèrent Clinus au torse qui sentit chaque impact le secouer sans pour autant ébranler sa résolution.
Malgré les pertes subies, la horde verte continuait de progresser petit à petit. Comprenant que leur petit groupe risquait de se faire submergé, le commandant appela l’un de ses Marines. « Julius ! » ordonna t’il. L’Ultramarine s’avança et libéra l’enfer grâce au lance flamme qu’il portait. Une vague de flammes inonda la marée d’assaillants, les brûlants et les forcants à reculer, puis, alors que la victoire se profilait, un nouvel adversaire émergea de la vague d’assaillants en fuite, son pas lourd résonant sur le sol, déformant les plaques de métal. Avançant pesamment, la Boit’Kitu chargea les Marines. « Détruisez-moi ça, utilisez vos roquettes ! » Les Ultramarines avaient optés pour leurs bolters lourds, et devaient échanger leurs armes avec celles accrochées a leur paquetage dorsale et cette opération prendrait plusieurs secondes, d’ici la, la machine infernale les aurait atteints et les découperaient en morceaux. « Rodéric, avec moi ! » Cria Clinus en chargeant. Il n’avaient aucunes chances mais au moins pourraient t’il gagner du temps pour leur Frères. Esquivant la pince de la machine, il rentra sous la garde de son adversaire et lui asséna deux puissants coups d’épée, ouvrant des brèches dans les plaques de blindage de la machine ennemie mais ne lui causant aucun dommage important. La machine battait l’air de ses pinces en tentant d’écraser cet être qui lui échappait sans cesse. Rodéric chargea et percuta la machine dans une pluie d’étincelles, la faisant chanceler sur ses deux pieds. Profitant de son avantage, le Terminator asséna plusieurs coups de son marteau à deux mains sur la coque de cet effroyable adversaire lorsque un câble fendit l’air, trop vite pour que le puissant guerrier ne pus l’éviter. Il fut frappé de plein fouet et alla s’écraser contre la paroi proche. Ayant profité que le Terminator occupait la machine, Clinus était monté sur le dos de celle-ci, et la frappait maintenant de toutes ses forces sans que cela paru la gêner plus que cela. Néanmoins, une pince l’attrapa par sa cape et le projeta lui aussi vers la cloison proche où il s’effondra aux cotés du Terminator. La Boit’Kitu s’était approchée d’eux et levait un pied au dessus de Clinus lorsque celui ci reprit conscience, une dernière prière sur les lèvres, il fixa sans ciller son ennemi. Lorsque soudain une explosion de flammes jaillit sur le flanc de la machine, suivant la première, une seconde roquette suivit, puis une troisième. La machine vacilla avant de s’écrouler pour faire trembler le sol une dernière fois.
Se relevant péniblement, Clinus aida son compagnon à se relever. « Allons, ces réacteurs n’exploseront pas seuls » dit-il avec un sourire las. Les détonateurs furent rapidement mis en place et les Techmarines bénirent une dernière fois leurs instruments et amorcèrent les bombes. « Quittons cet endroit frère, nous ne mourront pas ici ! » Puis ils partirent.
Rejoignant l’intersection qui conduisait au hangar, Clinus et son groupe marquèrent une pause en voyant approcher un groupe d’une vingtaine de Marines. A leurs tête, courait le Chapelain Crassus, du sang coulant par de nombreuses blessures qu’il avait reçue.
« Au rapport Frère, où se trouve le reste de votre escouade ? »
Parvenant a sa hauteur, Crassus secoua la tête. « Ils étaient bien trop nombreux, un groupe est resté en arrière pour les ralentir. »
-Alors faisons en sorte que leur sacrifice n’ait pas été vain, aux Thunderhawks ! »
Le groupe entier courait a présent vers les immenses portes du hangar, lorsque la cloison sur la gauche explosa dans un déluge de flamme qui recouvrit les Ultramarines sans pour autant les blesser. De la brèche se déversa un flot d’Orks au milieu duquel se tenait un énorme Boss , le plus gros que Clinus ait jamais vu , sa bannière en lambeau flottant dans son dos tandis qu’il hurlait : « WAAGH !! CHUI L’BIG BOSS GRIMBOL, ET JVE TOUS VOU KRASER BANDE DE GROT A GRETCHIN ! EN AVANT BOYS, BUTEZ LES ! »
Le groupe s’était a moitié engagé dans le hangar au moment de l’explosion et les moteurs des Thunderhawks grondaient déjà.
« Plus vite Frères ! Cria Clinus en enfonçant son épée au travers de la gorge d’un Ork. Rejoignez les vaisseaux, ne vous arrêtez pas ! » Une main se posa sur son épaulière, se retournant, Clinus vu le visage de son vieux compagnon.
La jambière du Chapelain avait été enfoncée par un éclat de blindage et pendait mollement. « Fuyez Frère, ce n’est plus votre combat, restez en vie pour combattre un autre jour … Les charges exploseront bientôt, vous devrez avoir embarquer avant cela. »
Hochant la tête, le regard emplit de désespoir, Clinus commença à courir pour rejoindre les derniers Spaces Marines qui étaient parvenus aux Thunderhawks, quand le dernier d’entre ceux qui pouvaient être sauvés eut embarqué, il donna un ordre bref « Technoprêtres, sortez nous d’ici ! » . Regardant une dernière fois vers les portes, il espéra y trouver un signe de Crassus, mais seule apparaissait la horde verte qui se rapprochait. Au moment où celle-ci allait les atteindre, les appareils décolèrent et se tournèrent vers les portes extérieures, une volée de missiles emplit l’air confiné du hangar et les portes volèrent en éclat. L’appel d’air crée aspira les vaisseaux ainsi que les nombreux Orks restés la dans le vide spatial. Les moteurs tournants à plein régime, les Thunderhawks commencèrent à s’éloigner à vive allure du Space Hulk. Tandis qu’ils fuyaient, des tourelles lourdes se tournèrent vers eux. Priant le salut de leurs âmes, les Marines ne le remarquèrent pas. Au moment où les tourelles allaient cribler l’espace de projectiles meurtriers, une partie de la coque s’embrasa, implosant sous l’effet de la puissance libérée, tuant des milliers d’Orks, et détruisant une partie de la coque du vaisseau. L’onde de choc se répercuta dans le vide et secoua les deux Thunderhawks dans leur fuite éperdue. Quand son appareil se stabilisa, Clinus vint auprès du Technoprêtre aux commandes « Rapport des dommages ? » Le vaisseau est intacte Monseigneur, nous nous dirigeons vers le vaisseau impérial le plus proche, arrivée prévue dans vingt minutes. »
« Bien, bon travail. » acquiesça Clinus d’une voix fatiguée. Sur les cents Spaces Marines envoyés, seuls vingt étaient revenus. Une constatation bien macabre songea amèrement le Commandeur. Se reprenant soudain, il se releva. Ces sacrifices étaient nécessaires, et l’ennemi avait payé chèrement chacun des morts qu’il avait causé. Le temps n’était pas au découragement, les Orks n’étaient pas vaincus, et le combat ne cesserait pas avant longtemps, les hommes devaient croire en lui, ils devaient avoir foi en l’Empereur, et en Sa Puissance. Ils étaient des Spaces Marines, et tant que vivraient les ennemis de l’Empereur, ils ne connaîtraient nul repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Alric   Ven 20 Oct 2006 - 17:07

La passerelle de commandement Ork fourmillait d’activité tandis que les Mekanos tentaient de corriger la situation en courant de consoles en commandes, se battants par foi pour le contrôle du volant principal. De temps à autres un assemblage électrique explosait au plus grand amusement des Orks témoins de la scène alors que d’autres recevaient des débris métalliques. Une cloison s’ouvrit en grinçant, laissant le passage a un énorme Ork en Méga-armure, chacun de ses pas déformant les plaques métalliques du sol. Un grot fut surpris par l’arrivée soudaine du Big Boss et n’eut pas le réflexe de se pousser. Ne prêtant aucune attention à la chaire verte qui collait désormais à sa botte, Grimbol attrapa un Boys qui passait par la , hurlant de colére tandis qu’il tabassait le malheureux : « Waaaargghh !! Salt’é d’Zoms ! Toi là ! » dit il en pointant du doigt un Mékano « Déploi les réakteurs de S’cour tou d’suit si tu veu pas ke j’te krase ! »
Bégayant un faible ‘ouais’, l’Ork s’avança vers une console et tira plusieurs leviers. Un grondement sourd se fit entendre et la structure du vaisseau trembla dangereusement tandis que des ailes géantes se déployaient de chaque coté. Un feu orange emplit les réacteurs tandis que le Space Hulk se remettait en mouvement. La Flotte Impériale était hors de vue et Grimbol grogna en regardant vers la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Alric   Ven 20 Oct 2006 - 17:08

Chapitre Premier : La ville

La cité de Nova Estebus était une ville nouvelle comptant a peine 200 000 habitants, elle étai située en plein désert, a des milliers de kilomètres de la civilisation. Cet endroit avait été choisit pour isoler ce qui est en réalité un centre de recherche sur les xénos. La ville avait été bâtie sur les ruines d’une forteresse impériale détruite lors des guerres tyranniques. Les fortifications avaient étés relevées et d’imposante batterie de défense ornaient les remparts qui protégeaient la cité. Pour de meilleures conditions de vie, la ville avait été placée au fond d’une vallée verdoyante qui survivait au beau milieu de ce désert , elle-même située au milieu d’une chaîne de montagnes s’étendant sur des milles et des milles . Les murs de plasbéton reliaient les deux cotés de la vallée, sécurisant ainsi ce passage qui était le seul pour traverser la chaîne de montagnes, cet emplacement était donc stratégique.

Alors que les dernières navettes de transport de troupes quittaient l’espace aérien de la ville, Clinus observait la vaste étendue désertique du haut des remparts. Son regard était perdu dans le lointain tandis qu’il se remémorait les pertes de la mission à bord Hulk. Sa résolution avait été ébranlée par le carnage, et notamment par la perte de son vieil ami Crassus. Les Marines sous ses ordres étaient inquiets pour lui, et même s’ils n’en disaient rien, Clinus savait que ses hommes doutaient de sa capacité à commander avec discernement. Les vaisseaux finirent par disparaître dans le lointain, de nouvelles recrues étaient venues renforcées les pertes subies par toutes les escouades en garnison. La ville comptait environ une compagnie de Marines, une force imposante, peut être démesurée au vus de l’importance de cette ville. La présence des Ultramarines était renforcée par un millier de gardes impériaux. La plaine qui faisait face a la forteresse était entièrement minée, et de temps a autres un animal quelconque en faisait sauter une, ce qui ne manquait pas de déclencher des éclats de rires chez bleus, et des sourires nerveux chez les vétérans de la Garde. L’avancée de l’ennemi serait suivie tout au long de sa progression par des escouades Devastators placées sur les remparts. Une dizaine de Basilisks avaient pris place dans les hauteurs 10 km plus profondément dans la vallée et s’apprêtait a transformer la plaine en champ de mort.
Si un ennemi voulait percer les défenses de la ville, il devrait déployer une grande force, et même alors les pertes seraient terribles pour l’attaquant. Alors que la nuit tombait que les remparts, une silhouette vint se placer aux cotés de Clinus.
« Monseigneur, les hommes s’inquiètent, vous devriez rentrer, vous ne servirez a rien si vous serez trop fatigué pour combattre quand les Orks arriveront. »
« Je sais Commissaire Marl, mais soyez sans crainte, le vaisseau Ork n’arrivera sûrement pas avant plusieurs semaines, et même alors, il ne parviendra sûrement pas a se poser. »
« L’Empereur vous entende…. »
C’est alors qu’une alarme retentit, baignant la ville de rouge, et sortant les hommes de leur sommeil. Une voix désincarnée retentit :
« Réunion d’Etat major immédiate, a tous, rejoignez vos postes de combat ! Préparez les contre mesure anti-aériennes ! »
Dévalant les escaliers des remparts quatre à quatre, Clinus se précipita au poste QG, le colonel Herdes ainsi qu’une dizaine de conseillers étaient déjà présents.
« Commandant Clinus, voila la situation, le Hulk c’est remis en marche quelques instants notre départ, il a échappé on ne sait comment à nos scanners et il est tout près, d’après les derniers relevés balistiques, il se dirigeait droit vers cette partie de la planète ! »
« Comment est-ce possible ? Ses réacteurs avaient étés détruits ! Il ne …. »
« Peut importe le pourquoi du comment Commandant, nous devons … Le colonel s’interrompit, une tasse de café venait de trembler légèrement, et tous l’avait remarqué.
A ce moment, les murs tremblèrent, sortant du bunker, Clinus s’aperçut que même le sol tremblait, soudain, un bruit assourdissant éclata, une lumière orange perça les nuages et descendis du ciel, baignant la ville d’une couleur irisée, le projectile continua sa percée et dépassa la ville. Il toucha le sol au delà de l’horizon, et une explosion incroyable créa un nouveau soleil l’espace d’une dizaine de secondes, soudain une onde de choc se répercuta le long de la terre et jeta tout les hommes à bas, Gardes ou Marines. Puis le silence retomba, et avec lui revint la nuit et la peur. Le Commissaire Marl venait de rejoindre Clinus :
« Par l’Empereur, quelle était cette sorcellerie ? »
« Dites à vos hommes de se préparer, répondit Clinus, les Orks ont débarqués plus tôt que prévu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Alric   Ven 20 Oct 2006 - 17:08

Une ombre survolait le désert, à bord de son chasseur de classe Sword, un jeune pilote se dirigeait vers les coordonnées que lui indiquait son ordinateur de bord. Une mission facile d’après son major, un simple aller-retour vers le site du crash. La position a atteindre ne se trouvait plus qu’a 100 Km. « Arrivée dans 5 minutes. » annonça l’esprit de la machine.
Une colonne de fumée s’élevait vers le ciel, la discrétion n’était pas de rigueur chez les Orks. Se rapprochant du sol, le pilote s’apprêtait a voir apparaître le vaisseau, seule une dernière crête se dressait devant lui, ensuite il pourrait rentrer. Dépassant en trombe la crête, il retint son souffle, cette crête était enfait un gigantesque cratère s’étirant sur des milliers de kilomètres.


Il s’agissait d’une simple mission de reconnaissance selon l’amiral, aucun véritable danger. Ces mots là, le jeune pilote de chasseur Sword ne les avaient jamais entendus. Il ne savait pas à quel point le mensonge était encré en eux. C’est pourquoi il pilotait avec une certaine quiétude vers le lieu du crash. La situation était la suivante : le nuage de poussière et de scories soulevé par l’ « atterrissage » du Space Hulk empêchait toute analyse satellite, c’est pourquoi il fallut envoyer des éclaireurs. Traverser le désert brûlant à pied aurait été trop périlleux et trop long pour de simples hommes, et les Marines ne pouvaient ce permettre de sacrifier la moindre recrue. Le paysage défilait à toute vitesse derrière les vitres du cockpit. « Arrivée dans 3 mn.. » annonça l’Esprit de la Machine. Le nuage de fumée s’épaississait et une certaine angoisse prenait place peu à peu chez le pilote. Il était arrivé premier de son groupe lors des test d’aptitudes, il ne lui arriverait rien……. Il se rassurait ainsi, et profita du temps qui lui restait pour prier brièvement, laissant le contrôle à l’Esprit de la Machine. Une rune se mit à clignoter sur le tableau de bord, le pilote reprit les commandes et tenta de percer du regard les nuages sombres alentour. Une bourrasque éclaircit un instant le paysage, le temps qu’il aperçoive le bord d’une falaise devant son vaisseau.
Le chasseur dépassa en trombe la crête, hurlant comme un démon ! L’étendue du spectacle qui s’offrit au jeune pilote le laissa sans voix, il n’avait jamais rien vus de tel ! Un gigantesque campement s’étirait d’un bout à l’autre de l’horizon, emplissant le cratère formé par le Space Hulk lors de l’impact, là, des millions d’Orks grouillaient, telle une marée verte capable de déferler sur un monde en balayant tout sur son passage. Les voix des Orks couvraient sans peine le bruit du chasseur, quand une clameur surgit des rangs peaux-vertes alors qu’ils apercevaient l’avion ! Des faciès bestiaux se tournèrent en direction du vaisseau, suivant sa trajectoire alors qu’il décrivait un large virage pour évaluer la taille de la horde. Soudain, le moteur s’emballa, il toussa et cracha mais ce tut finalement, son Esprit de la Machine vaincu par le nuage de scories. Jurant dans le cockpit, le pilote lutta pour faire redémarrer le moteur alors que l’appareil piquait du nez, plongeant de plus en plus vite vers le sol. Dans un rugissement de triomphe le moteur repartit, tentant de redresser le vaisseau le plus possible, le jeune pilote était blême alors que le sol continuait de se rapprocher dangereusement, et avec lui une mort certaine ! Le sol n’était plus qu’a une dizaine de mètres, alors qu’il s’apprêtait à recommander son âme à l’Empereur, le vaisseau se stabilisa, s’arrachant difficilement à l’étreinte de la planète alors qu’il reprenait peu à peu de l’altitude. C’est alors qu’un impact contre la coque du chasseur ébranla la structure du vaisseau et ramena le pilote à la réalité, les Orks réagissaient enfin et tiraient à l’aide de toutes leurs armes sur le vaisseau ! Des rokettes fusaient de parts et d’autres du chasseur, chacune pouvant être mortelle. Soudain, un Ork surgit au sommet d’un pic rocheux cent mètres devant lui ! Hurlant de défi, il tira en fermant les yeux et la rokette fusa droit sur le vaisseau ! Le jeune soldat tenta d’esquiver le missile, pivotant légèrement sur la droite, alors que la rokette allait le frôler, elle eut un tressautement et changea totalement de trajectoire, percutant de plein fouet l’aile gauche, l’arrachant sous la force de la déflagration !
Le chasseur chuta définitivement, encore poussé par sa vitesse. L’Ork qui l’avait touché n’eut pas le temps de descendre de son perchoir avant d’être fauché par l’avion qui percuta le pic rocheux, dans un fracas de débris métalliques et rocheux il le traversa et partit en vrille ! Il s’écrasa au sol en creusant un profond sillon et fauchant les Orks trop lents pour se pousser , lorsque enfin le chasseur s’immobilisa , le jeune soldat sortit immédiatement de l’épave , fusil à la main et mitraillant la marée verte qui le chargeait tout autour de lui. Il fut submergé en quelques secondes, son corps écartelé par les puissants bras qui le saisirent de tout les cotés à la fois, et quand le voile sombre de la mort le recouvrit enfin, il fut heureux que tout cela cesse.

Perché au sommet de la carcasse encore fumante du Space Hulk, le Big Boss observait l’épave fumante du chasseur se faire mettre en morceaux par la horde. Un grognement étouffé le tira de sa contemplation. Il se retourna lentement pour faire face au Nobz en méga-armure qui lui faisait face. Ce dernier se dandinait sur place en regardant ses pieds, mal à l’aise devant le regard injecté de sang de son chef « Scusez Boss, cété pour dir ke Bart et sé gâr son r’venu , y zon trouvé plin d’zom la ba » dit il en pointant un doigt vert en direction d’une chaîne de montagne qui apparaissait a l’horizon. Grognant, Grimbol se tourna vers la direction indiquée. Sa voix métallique et éraillée gondant comme le tonnerre : « Barzak et ses boys on eu l’air conten de choper ct’avion. Di leur ou cé qu’ya les zoms , on lé suivra plu tard. Et di au mékanos de s’grouiller ! fo qu’y finisse rapido ! Aller BOUGE TOI !! »


La nuit était tombée sur le fort, seuls quelques projecteurs épars balayaient la plaine depuis les hauteurs des murailles. Les hommes patrouillaient toujours en contrebas. Ils seraient les premiers à mourir si les Orks attaquaient subitement. Fort heureusement pour ces hommes, les Orks ne prenaient jamais personne par surprise. Ayant accepté les incessantes recommandations du Commissaire Marl, Clinus s’était retiré dans ses quartiers. A la néanmoins seule condition que l’officier lui fasse son rapport dès son service terminé. Tandis qu’il se vidait l’esprit, assit sur sa couche, Clinus polissait son armure, entaillée de toutes parts, il n’avait pas eu le temps de la réparer depuis l’assaut sur le Space Hulk et s’en chargeait avec toutes les précautions. Tel un rituel consacré, il passa la main sur la surface de l’armure, s’arrêtant sur les entailles les plus marquées. Clinus avait insisté pour garder une marque de chaque ennemi qui avait failli l’emporter dans la tombe. Il se souvenait de chacun de ses moments, aussi bien que le premier jour. L’armure possédait 24 cicatrices de la sorte, auxquelles venait s’ajouter celle laissée par la Boit’Kitu, une profonde entaille dans la jambière. Clinus soupira, il faudra la combler, mais qu’importe, elle restera. Fermant les yeux, il se rappela ses combats passés. Sa main vola au dessus du plastron, un trou net était percevable au niveau de son thorax. Le guerrier Tyranide responsable de cet acte l’avait embroché sur une lame effilée comme il en possédait tant d’autres. Dans les brumes de la souffrance, il avait empoigné son bolter et avait fait sauté la cervelle du monstre qui se préparait a le dévorer. Terminant son travail, il se leva et alla placer son armure dans une vitrine contre un mur de sa chambre. Son épée tronçonneuse reposait accrochée à portée de main de son lit. Il ne comptait plus le nombre d’hérétiques et de Xénos qu’il avait fauché avec cette relique. Les dents étaient usées et fondues, la rendant inutilisable. Il s’allongea et ferma les yeux, enfermé dans son sanctuaire, il était serein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Alric   Ven 20 Oct 2006 - 17:08

Il s’éveilla lorsqu’on tapa à sa porte. Vêtu uniquement de sa toge, il ouvrit pour découvrir Marl souriant. Se maudissant intérieurement pour son excès de zèle, il fut tenté de renvoyer Marl à ses occupations, mais l’officier ne lui en laissa pas le temps et entra dans la salle en le saluant. Il déposa un plein classeur de feuilles sur le bureau de Clinus et se retourna vers le Commandeur. « A ce que je vois vous vous êtes enfin reposé ! Les rapports de patrouille sont prêts comme prévu. Les hommes ne savent plus quoi inventer, dix patrouilles prétendent avoir entrevus des Orks et quelques hommes jurent même avoir aperçus des Tyranides. »
Encore envahit par le tapis d’incompréhension du sommeil, Clinus s’assit sur sa chaise.
-La Garde est un peu trop nerveuse. Aucun Ork quel qu’il soit ne pourrait jamais faire preuve de discrétion. Quand aux Tyranides, ils n’osent jamais attaquer, ils sont bien trop peu nombreux …… »
- Seigneur ? Les Tyranide sont ……Mais ils n’existent plus enfin, il se mit à rire froidement, vous n’êtes pas sérieux ? »
Le Commandant Space Marine semblait perturbé et ne savait quoi répondre, avec l’air de ceux qui en ont trop dit. Conscient que le mal était fait, Clinus regarda Marl. « On m’a défendu de vous en parler, mais à titre d’ami, je peu vous montrer. Suivez moi ! » Joignant le geste à la parole il sortit de sa loge.


Parcourant la ville, Clinus et le commissaire traversèrent les chefs d’œuvre de l’architecture humaine, des allées entourées de jardins, encadrées par les statues d’or gigantesques des héros de jadis, des palais et des temples dont les bas reliefs illuminaient la ville. Chaque bâtiment, chaque structure et monument ne formait qu’un tout dans cet immense et incroyable palais, témoin suprême de la grandeur de la civilisation humaine. Clinus les entraîna toujours plus profondément dans la ville jusqu'à ce qu’ils débouchent sur un autre édifice qui contrastait par rapport au reste de la cité. Construit a flanc de montagne, les murs semblaient ternis, les statues étaient inexistantes et seule restait une titanesque porte en son milieu. Alors que Marl et le commandant approchaient, les portes s’ouvrirent, sans un bruit, leur cédant le passage. Sans dire un seul mot, Clinus s’enfonça dans les pénombres du bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shino Aburame
Capitaine
avatar

Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 25
Localisation : Pandemonium ( Hell )
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: =)   Sam 21 Oct 2006 - 19:30

pas le temps de lire mais jessairai =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Alric   Ven 8 Déc 2006 - 18:19

salut tout le monde , vous allez bien ?? alors, si vous avez eu le temps de lire, vous en pensez quoi pour le moment du manuscrit ???

donnez moi des nouvelles plz !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Alric   Ven 8 Déc 2006 - 20:54

franchement j ai trop la fleme de lire sa parle de koi
Revenir en haut Aller en bas
Rui
Maître de Chapitre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1336
Age : 47
Localisation : Champs sur Marne
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Alric   Sam 9 Déc 2006 - 0:33

Salut Alric,
Mes nains attendent toujours que tes orques pointent leurs nez. J'espère que bientôt! Wink
afro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Florian
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 219
Age : 21
Localisation : Arche noir Tour du Sacrilege
Date d'inscription : 27/09/2008

MessageSujet: Re: Alric   Ven 6 Mar 2009 - 16:23

Mandulis a écrit:
salut tout le monde , vous allez bien ?? alors, si vous avez eu le temps de lire, vous en pensez quoi pour le moment du manuscrit ???

donnez moi des nouvelles plz !!

tres beau texte Shocked pour quelqu'un qui joue Haut elfes Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alric   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alric
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoire et Légende :: Réglements et organisation de l'Association Histoire et Légende :: Les membres-
Sauter vers: