Histoire et Légende

Forum de l'association Histoire et Légende Torcy 77 : Jeux de plateaux, de simulation, de société, de cartes et wargames
 
AccueilSiteBlogCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Règles maison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Règles maison   Lun 30 Mar 2009 - 16:23

Bon voilà, le titre n'est peut être pas des plus évocateurs, mais il fera l'affaire >_< !

Alors, j'ai récemment développer une histoire concernant un personnage spécial Haut-elfe et ai reçu des échos plutôt positifs, accompagnant le dit personnage d'un historique complet, d'une fiction en cours d'écriture, et de stats pour le jouer sur table...Reste à savoir si ce personnage est équilibré, je compte aussi convertir une figurine pour le représenter. M'enfin bref, voilà, donnez moi votre avis et est il possible de "l'officialiser" en envoyant cette fiche à GW ?


Ilithas Alenör, dernier né de la maisonnée de l’Archimage Galiomar Alenör, naquit sur les rivages de Saphery d’Ulthuan. Fils cadet d’une famille nombreuse, il se distinguait de ses deux sœurs et de son frère par son inaptitude à manipuler les vents magiques avec l’aisance faisant la renommée de sa famille. Avec l’âge, Ilithas devint grand et fort, et son teint bronzé tranchait avec celui plus pâle de ses frères et sœurs. Malgré cela, son père ne le tenait pas en grande estime, et ses nombreuses différences entretenaient moult ragots à la cour de l’Archimage sur l’identité du véritable père du jeune elfe. Ne pouvant gagner aucune reconnaissance par le maniement des vents mystiques, Ilithas se plongea dans la science des armes. C’est à son cinquantième anniversaire qu’il mania pour la première foi une épée. C’est aussi en ce temps qu’il forgea les bases d’une amitié solide avec Ivrael Malelame, le supérieur des Maitres des épées assignés à la protection de son père. Passant ses journées à l’entrainement pour tout type d’armes, Ilithas devint vite un bretteur redouté, aussi bien à l’épée longue qu’à la lance ou à l’écu. Nul dans le domaine de son père ne rivalisait en adresse avec lui, bien qu’il n’ait encore aucune expérience de la guerre.

Or il arriva qu’au cours d’une de ses séances d’entrainement, le Prince Tyrion vint rendre visite à son frère Téclis, alors invité à la maisonnée des Alenör. Apercevant le jeune elfe dans la cour du domaine seigneurial, Tyrion lui proposa une place parmi ses Heaumes d’argent. Ayant compris qu’il tenait là une occasion unique, Ilithas accepta avec joie. Malheureusement, son père s’indigna et refusa de lui fournir un équipement digne d’un chevalier. A ses mots, le Prince Tyrion répondit :
« En ces temps de malheur où tout bras est le bienvenu, et où d’autres se voient obliger d’envoyer leurs fils à la mort, vous Galiomar refusez de sauver votre enfant si vaillant ? Car quand bien même vous le priveriez de parures, cet elfe me suivrait. Gardez votre or, je fournirais à ce cœur vaillant armes et armure.»
Ainsi Ilithas quitta le domaine familial. Suivant le Prince Tyrion, il livra maintes batailles contre les sombres Druchiis, les sauvages maraudeurs et les mutants des Anulii. Pendant un siècle il livra bataille sur bataille, accumulant gloire, titres et richesses. C’est ainsi qu’il commanda bientôt sa propre armée et partit en missions pour le Roi Phénix lui-même. Les conflits le menèrent jusqu’au Vieux Monde, où il devait escorter un mage en quête d’artefacts perdus des Asurs. Il advint que le mage qu’il devait escorter était son frère, et si leur retrouvailles lui apporta grande joie, il constata que rien n’avais changé entre eux.

Leur mission les mena avec leur ost jusqu'au cœur des ruines d’une ancienne colonie elfique du nom de Tor Imena abandonnée lors de la Guerre de la Barbe. C’est là que leur armée fut prise en embuscade par une horde morts-vivants avide de leur sang, menés par un vampire en armure cramoisie. Les elfes tinrent bon au milieu des ruines, repoussant les vagues de guerriers squelettiques nains et elfes confondus les unes après les autres. Mais l’ennemi semblait innombrable, et chaque assaut emportait son tribut de vies elfiques. Rapidement, il apparut que les Asurs seraient submergés. Cherchant une solution, Ilithas aperçut le vampire perché en haut d’une ancienne tour de garde, rugissant son triomphe d’un rire dément. Éperonnant son destrier, Ilithas mena ses Heaumes d’argent dans une charge désespérée vers la tour. Les Asurs se battirent avec honneur et courage, renvoyant dans l’ombre des dizaines de non-morts. Enfin ils atteignirent la tour, et les chevaliers tinrent leur position pour permettre à Ilithas de monter à son sommet et de vaincre le vampire.
Pressé par le temps, le commandeur se présenta bientôt devant son ennemi. Reconnaissant en lui un adversaire de valeur, le vampire le salua d’une révérence.
« Je suis Albericus, Prince de ces terres. Tremble mortel car nul ne peut me vaincre. »
A ces mots, le seigneur elfe répondit :
« Je suis Ilithas Haratoï Alenör, Ceyl’Caladai’Bel’lä. Contemple mon visage monstre, car il sera la dernière chose que tu verras. »
Partant d’un rire terrifiant, le vampire se jeta sur lui. La célérité de ses coups était surnaturelle, sa force si grande qu’il fracassait les créneaux de marbre par ses moulinets dévastateurs. Puisant dans toute sa science des combats, Ilithas parvenait à peine à éviter la mort, ses contre-attaques se perdant dans le tourbillon de lame qui lui opposait le vampire. La bataille l’avait épuisé, et si chacun des coups de son adversaire l’affaiblissait un peu plus, le seigneur mort-vivant semblait gagner en puissance à chaque seconde. Puisant dans ses ultimes forces, Ilithas parvint à percer la garde du vampire et lui enfonça son épée runique au travers du corps, lui arrachant un gargouillis surpris. Albericus poussa un cri si puissant que l’elfe dut plaquer ses mains contre ses oreilles sous peine de devenir sourd. Le cri n’en finissait pas de s’étirer, son inhumain à déchirer l’âme. Soudain, le hurlement se changea, ralentit pour devenir un rire sadique.
Le contemplant de ses pupilles écarlates, le vampire riait toujours lorsqu’il extirpa la lame de son ventre avant de la jeter négligemment au sol. Maudissant son ennemi, Ilithas tira sa dague, décidé à vendre chèrement sa vie. Plus vite qu’il ne le crut possible, la main froide et dure du vampire se retrouva autours de sa gorge tel un étau d’acier glacial.
« Impressionnant mortel. Voilà bien longtemps que nul n’avait percé ma chair tel que tu viens de la faire. Contemple la mort de tes hommes et réjouit toi, bientôt tu marcheras à mes cotés. »
Du haut de la tour, le vampire tint Ilithas de façon à lui montrer le carnage. Les mort-vivants avaient submergés les haut-elfes et seul un petit groupe s’enfuyait en toute hâte. Les yeux d’Ilithas s’agrandirent d’horreur et il se réjouit à l’idée de mourir. La prise du vampire se fit plus forte, et Ilithas Alenör sombra dans l’inconscience.

Ouvrant les yeux, Ilithas se rendit compte que quelque chose clochait. Il était allongé sur un bloc de marbre, enfermé au cœur d’un des bâtiments de la colonie. Il portait toujours son armure, et son épée reposait à ses cotés. L’empoignant machinalement, il fut surpris par sa soudaine légèreté. Contemplant la lame, il guetta le moindre défaut. Il voyait tout, la lame était presque parfaite dans la plus pure tradition elfique, mais il distinguait le grain du métal comme jamais, et des défauts invisibles lui sautèrent aux yeux, soudain les runes sur la lame s’illuminèrent et les chairs de sa main grésillèrent comme brulées par un tison ardent lui faisant lacher l'épée. Un cri lui échappa lorsqu’il remarqua sa peau. Son teint bronzé avait disparu, laissant place à une pâle blancheur. Sa peau avait la dureté du marbre et sa couleur. Comprenant en un instant ce qu’il lui était arrivé, Ilithas tomba à genoux et hurla comme jamais il n’avait crié. Même blessé le plus cruellement il n’avait jamais éprouvé une telle douleur. Il était devenu un vampire, et tel une malédiction sa gorge commença à le brûler, d’abord faiblement, mais la douleur augmentait d’heures en heures.
Après ce qui parut une éternité à sa gorge assoiffée, une dalle de marbre coulissa sur l’un des murs de la pièce. Un elfe tremblant fut poussé sans ménagement et alla s’étaler au sol. Une partie du cerveau d’Ilithas nota qu’il s’agissait de son frère, mais tout son être était tourné vers la soif dévorante qui l’habitait. Avec un cri animal il se jeta sur son frère, et sa sauvagerie ne l’empêcha pas de remarquer que l’elfe le reconnaissait et le suppliait. Il but longuement, absorbant tout le volume de sang contenu dans le corps de celui qui fut son frère.
Alors il réalisa ce qu’il avait fait. Horrifié au plus profond de son âme, Ilithas se recroquevilla sur lui-même, incapable de pleurer.
Une voix aux accents paternels retentit alors :

« Cesse de te lamenter fils, car c’est ainsi que vont les choses de la vie et de la mort. Lève-toi et marchons ensemble. »

Levant les yeux, Ilithas vit Albericus qui le contemplait avec affection. Un élan de gratitude pour le vampire le submergea, et il réalisa avec stupéfaction qu’il voulait obéir au vampire. Refusant son sort, il se débattit, tirant sur les chaînes qui l’asservissaient. Le sourire d’Albericus vacilla et une lueur d’inquiétude traversa son regard vermeil.

« Prosterne-toi ! Maintenant ! » Ordonna t’il.

Une douleur cinglante frappa l’esprit d’Ilithas. Se débattant de plus belle, il brisa les fers de sa prison mentale. Se redressant, il fixa Albericus droit dans les yeux, une lueur de meurtre illuminant ses prunelles flamboyantes. Sans qu’il sache comment, son épée se retrouva dans sa main. Aussitôt les runes brillèrent et sa main le brûla, mais il ignora la douleur. En poussant un cri de haine pure, il se jeta sur Albericus qui eut tout juste le temps de dégainer en éclatant de son rire tonitruant. Les lames se croisèrent sans relâche pendant des heures, les murs de marbres se fendaient sous les impacts. Finalement, Ilithas projeta son épée sur Albericus, le transperçant et le clouant au mur. Sifflant avec rage, le seigneur vampire tenta de se dégager, mais l’ancien elfe était déjà sur lui. Dans un grognement sauvage il lui arracha la tête à mains nues.

Après avoir brûlé le corps du vampire et dispersé ses cendres, Ilithas trouva l’artefact que lui et son frère étaient venus cherchés, une armure noire comme la nuit. Il mit l’armure et s’en fut, retournant en Ulthuan et ne s’arrêtant que pour se nourrir d’animaux et des malheureux humains qui croisaient sa route. De retour en Ulthuan, Ilithas demanda audience au Roi Phénix dont il avait gagné la confiance au cours de ses campagnes, auquel il expliqua sa situation, omettant de signaler qu’il avait tué son frère dans sa démence sanguinaire. Finubar écouta attentivement son sujet. Il le fit finalement conduire auprès des meilleurs de ses Mages, et ils étudièrent longuement Ilithas, testant nombre remèdes. Mais tout leurs efforts furent vains, et bientôt la soif rattrapa Ilithas que le sang des animaux ne contentait que momentanément. Alors qu’une potion de plus restait sans effet, une rage folle s’empara de lui alors qu’un voile rouge obscurcissait son regard. Grondant comme une bête, il se serait jeté sur les thaumaturges s’il n’avait pas vu son reflet dans un miroir. Mobilisant tout sa volonté, il parvint à fuir les mages terrifiés. Il se rendit auprès du Roi Phénix et lui parla en ces termes :

« La malédiction qui pèse sur moi est invincible, et tant que j’existerais il y aura péril pour ceux qui tenteront de me venir en aide. Je reste votre loyal sujet monseigneur, mais le vampire fera toujours partie de moi. A partir de ce jour l’on me nommera Albericus Alenör, et tant que la bête dominera une partie de mon âme, je vivrais en exil. »

Après ces paroles, Albericus anciennement nommé Ilithas quitta Ulthuan pour ne revenir qu’une foi guéri de sa soif écarlate, emportant avec lui un cadeau du Roi Phénix : Le heaume d'ombre, un casque cruel forgé par les prêtres de Vaul un jour d'éclipse et frappé de la rune d'Arhain, il dégage une sinitre aura d'ombre et de noirceur. Désormais, Ilithas erre dans le vieux monde, livrant bataille pour tester sa valeur et éprouver son contrôle sur la partie sombre de son âme au cœur des batailles les plus sanglantes, il à dédié son existence à suivre les traces de Khaine repoussant toujours plus loin le contrôle de son corps, combinant l’habileté d’un seigneur elfique à la puissance formidable des vampires. Mais le temps où son exil cessera n’est pas encore venu.


Dernière édition par Mandulis le Lun 30 Mar 2009 - 16:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Règles maison   Lun 30 Mar 2009 - 16:24

Que pensez vous de ce personnage ? Est il équilibré/crédible etc ?

Albericus, le Prince de sang. Albericus peut être séléctionner comme un choix de Seigneur dans toute armée de Haut-elfes, mais occupe alors aussi un choix de héros. Vous avez besoin de l’accords de l’adversaire pour jouer Albericus.

Coût : 450 pts

M - CC - CT - F -- E -- I -- A -- PV - Cdmt
6 -- 9 --- 7 -- 5 -- 4 -- 9 - 4 --- 3 -- 10


Si un autre personnage a au moins la même valeur de commandement que Albericus, ce dernier ne peut pas être le général.

Equipement : L’armure noire

Albericus peut séléctionner tout équipement non-magique accessible aux Princes hauts elfes à l’exception des armures, et ce en payant le coût indiqué.

Equipement magique :

L’armure noire : armure dragon donnant une sauvegarde d’armure de 3+

Règles spéciales :

Abbération vampirique : La déchéance d’Albericus est terrible à contempler, ceux qui se battent à ses cotés ne ressentent que répugnance à son égard. Tant qu’Albericus est en vie, toute figurine de son armée souffre d’un malus de -1 en commandement.

Chevalier de Khaine : Albericus ne parvient à exister que par l’excellence martiale. Il doit lancer un défi chaque foi que c’est possible et dois relever tout défi lancé qu’il peut accepter.

Parade : Lors d’un défi, Albericus peut tenter une parade pour chaque touche qui lui est infligée. Faites un jet pour toucher (en utilisant les valeurs de CC appropriées ) pour chaque touche subie par Albericus. Si le jet touche, l’attaque de l’adversaire est ignorée. Cette capacité n'affecte pas les adversaires dépourvues d'attaques ou faisant des attaques spéciales (Fanatiques, géants...)

Vampire : Les attaques enflammées et les sorts du domaine de la Lumière infligent le double de dommages à Albericus.

Tenace.
Cause la peur.
Célérité d’Asuryan.
Valeur des Ages.


Dernière édition par Mandulis le Mar 31 Mar 2009 - 10:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe
Responsable
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1920
Age : 44
Localisation : taverne de Naheulbeuk
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Règles maison   Mar 31 Mar 2009 - 7:22

Un sorcier avec une cc et une ct si forte affraid ?
Bourinator est de retour twisted

_________________
Donnez votre avis sur les JdP que vous testez avec moi sur mon blog, http://viper77200.skyrock.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Règles maison   Mar 31 Mar 2009 - 7:44

C'est beau de rêver Rolling Eyes, mais bon c'est le commun de tout les seigneurs vampires...Pourquoi je joue pas vampire moi :p ?

En fait tu as raison, le rendre sorcier est superflu et ne colle même pas au personnage, j'me suis laissé prendre par le coté vampire, autant virer ça >_<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rui
Maître de Chapitre
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1336
Age : 47
Localisation : Champs sur Marne
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: Règles maison   Mar 31 Mar 2009 - 9:31

Texte très sympa même s'il y a quelques incohérences. Seulement, je pense que tu as écris une jolie histoire de chevalier de sang vampire. Et donc valable pour le livre d'armée des comtes vampires.

De plus, ton personnage est trop puissant. Ou alors l'histoire n'est pas assez fouillée pour un tel personnage.

- Soit c'est un seigneur, et donc il dirige une armée, mais on ne la voit pas. Un seigneur n'est pas seul et il mène son peuple dans son exil. Ils souffrent alors tous de la malédiction qui frappe leur maître.

- Soit c'est un héros, et il doit alors cacher sa malédiction. Regarde Malus Darkblade, il a tué ses compagnons lorsqu'il s'est fait posséder par le démon pour qu'ils ne le sachent pas et ne puissent le tuer, car c'est un paria. Il est alors en marge des armées qu'il accompagne.

Enfin, tu doit le spécialiser. Là, il a tous les avantages: au càc, au tir et à la magie, au moral et à la psychologie. La seule chose c'est qu'il n'a pas de sauvegarde invulnérable. Il n'a quasiment aucun défaut. Bref, le côté vampire que tu lui donne apparait plus comme une bénédiction que l'inverse, car en plus il une endurance de 4. Incroyable!!!

Donc, je crois que Christophe ne s'est pas trompé:

BOURINATOR EST PARMI NOUS ET IL VA TOUT CASSER!!!!!

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Règles maison   Mar 31 Mar 2009 - 10:30

Tss, moquez vous Suspect !

Au tir, je ne vois pas vraiment ce qu'il peut faire...la seule chose à laquelle il a accés est un arc long ! Quel tueur en effet ! Les balistes n'ont qu'a bien se tenir !

Coté magie je suis d'accords , je vire.

Ce qui lui reste c'est de bonnes stats de corps à corps.

Quand à l'endurance de 4, c'est bien parce que c'est un elfe à la base qu'il n'a pas 5 comme tout les seigneurs vampires Razz

Niveau psychologie, il inflige quand même un malus de -1 En cmdt à toute son armée, c'est plutot un mauvais coté de la malédiction ça, au maximum mes troupes auront 9 de commandement :/

Le fait de toujours devoir lancer des défis et de toujours les relever est aussi un handicap, bien qu'il soit taillé pour cela, on préfèrerait toujours massacrer un seigneur plutot qu'un bête champion d'unité.

Pour finir je pensais également virer l'accés aux montures...J'ose pas imaginer ce mec sur un dragon, ou simplement sur un coursier avec le +2 en svg. Et me tente pas pour la svg inv, je me suis retenu Laughing !

En l'occurence il est plutôt comme Malus, vivant en paria et se déplacant de conflits en conflits. Le même genre que le Chevalier de Sinople en quelque sorte. Et son état l'empeche de prendre le commandement si un autre cmdt de 10 est dans le coin, pour moi sa colle avec le personnage qui reste un vétéran sachant organiser une bataille mais qui évite les contacts...Et les haut-elfes savent être compréhensifs, plus que les elfes noirs en tout cas qui méprisent les faiblesse là où les Asurs estiment que toute chose à sa place dans l'Univers, à fortiori quand un de leurs rares héros est frappé par une telle tragédie !

Sinon, de quelles incohérences parlais tu Ruy >_< ?

Je ne pense pas pouvoir incorporer ce personnage dans une armée de mort-vivants puisqu'il reste fondamentalement détaché des mort-vivants.

Et prenez garde que je ne vous prenne au mot pour sortir une armée de comtes vampires Razz


Dernière édition par Mandulis le Mar 31 Mar 2009 - 10:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe
Responsable
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1920
Age : 44
Localisation : taverne de Naheulbeuk
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Règles maison   Mar 31 Mar 2009 - 10:32

Mandulis a écrit:
Tss, moquez vous Suspect !

Au tir, je ne vois pas vraiment ce qu'il peut faire...la seule chose à laquelle il a accés est un arc long ! Quel tueur en effet ! Les balistes n'ont qu'a bien se tenir !

Tu oublis ton super arc elf que tu nous sort a chaque tournoi... tu sais celui de ton héros sur aigle qui tire 40 fleches/tour Razz

_________________
Donnez votre avis sur les JdP que vous testez avec moi sur mon blog, http://viper77200.skyrock.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mandulis
Garde d'Honneur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 27
Localisation : Ulthuan , ou la planete Titan
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Règles maison   Mar 31 Mar 2009 - 10:35

Certes, mais ce personnage n'a pas accés à l'équipement magique, donc seulement l'arc long Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
christophe
Responsable
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1920
Age : 44
Localisation : taverne de Naheulbeuk
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Règles maison   Mar 31 Mar 2009 - 10:37

Pas d'bol Wink

_________________
Donnez votre avis sur les JdP que vous testez avec moi sur mon blog, http://viper77200.skyrock.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Règles maison   

Revenir en haut Aller en bas
 
Règles maison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Idées] Règles maison
» Règles de météo pour Warhammer
» Mordheim : "Règles maisons"
» Black Gobbo a enfin ses règles... maison
» [HERO QUEST] - Version 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoire et Légende :: Partie technique & divers :: La Taverne-
Sauter vers: